Press "Enter" to skip to content

Officier de protection, P3, Maroua- HCR

Dans les bureaux, le responsable de la protection travaille sous la supervision directe du coordinateur principal de la protection ou du responsable principal de la protection. Sur le terrain, le titulaire relève normalement du représentant, du représentant adjoint ou adjoint (protection), du chef de sous-bureau ou du responsable principal de la protection, selon le cas.

PARTAGER AVEC VOS PROCHES SUR :

Cadre organisationnel et relations de travail

Dans les bureaux, le responsable de la protection travaille sous la supervision directe du coordinateur principal de la protection ou du responsable principal de la protection. Sur le terrain, le titulaire relève normalement du représentant, du représentant adjoint ou adjoint (protection), du chef de sous-bureau ou du responsable principal de la protection, selon le cas. Le titulaire peut avoir la responsabilité directe de superviser le personnel de protection dont le travail peut inclure la DSR, la protection communautaire, l’enregistrement, la réinstallation, les voies complémentaires, les déplacements internes et l’éducation, entre autres domaines. Au siège, le titulaire peut relever d’un officier supérieur de protection, d’un chef de section ou d’un directeur adjoint et superviser d’autres membres du personnel de protection.

Le titulaire agit en tant que conseiller de la haute direction dans la conception, lorsqu’il n’est pas responsable, d’une stratégie de protection globale dans le domaine de responsabilité (AoR). Il / elle représente l’Organisation auprès des autorités, des agences sœurs des Nations Unies, des partenaires et d’autres parties prenantes sur la politique et la doctrine de protection.

L’officier de protection coordonne des réponses de protection de qualité, opportunes et efficaces aux besoins des populations relevant de la compétence de l’AoR. Il veille à ce que les personnes relevant de la compétence du groupe de tous âges, de tous genres et de la diversité participent avec le Bureau aux décisions qui les concernent, que ce soit pour accéder à leurs droits ou pour identifier et mettre en œuvre des solutions appropriées à leurs problèmes. Pour assumer efficacement ce rôle, le titulaire devra établir et maintenir des interfaces efficaces avec d’autres équipes pertinentes au sein de l’opération ou du Bureau (y compris le programme; IP et relations extérieures; GI) et avec le DIP, les communautés d’intérêt, les autorités, la protection et l’assistance. partenaires ainsi qu’un réseau plus large de parties prenantes qui peuvent contribuer à améliorer la protection et à trouver des solutions.
¿
Tous les membres du personnel du HCR sont tenus de s’acquitter de leurs fonctions, comme indiqué dans leur description de poste. Ils le font dans le cadre de leurs pouvoirs délégués, conformément au cadre réglementaire du HCR qui comprend la Charte des Nations Unies, le Statut et Règlement du personnel des Nations Unies, les politiques et instructions administratives du HCR ainsi que les cadres de responsabilisation pertinents. En outre, les membres du personnel doivent s’acquitter de leurs responsabilités d’une manière compatible avec les compétences essentielles, fonctionnelles, interfonctionnelles et de gestion et les valeurs fondamentales du HCR, à savoir le professionnalisme, l’intégrité et le respect de la diversité.

Fonctions

  • Fournir des conseils techniques et un soutien au HCR et à ses partenaires sur toutes les questions liées à la protection.
  • Se tenir au courant des développements juridiques, politiques, sociaux, économiques et culturels qui ont un impact sur l’environnement de protection et en rendre compte, le cas échéant.
  • Engager les autorités et structures nationales compétentes dans l’identification et l’élargissement des opportunités en vue de développer ou de renforcer les systèmes nationaux d’asile / DSR.
  • Faciliter un processus de consultation avec les homologues du gouvernement, les partenaires et les personnes relevant de sa compétence pour élaborer et mettre en œuvre une stratégie globale de protection et de solutions répondant aux besoins de protection spécifiques des femmes et des hommes, des enfants, des jeunes et des personnes âgées, des personnes handicapées, des personnes d’orientation sexuelle diverse et / ou identités de genre (personnes LGBTI), personnes vivant avec le VIH / SIDA; l’égalité des sexes et les priorités en matière de violence sexuelle et sexiste (SGBV) à l’égard de ces personnes.
  • Dans les opérations appliquant l’approche Cluster, chercher à garantir que la réponse du Cluster Protection repose sur une stratégie qui couvre tous les besoins de protection évalués et hiérarchisés des populations affectées.
  • Soutenir la haute direction pour garantir que la stratégie de protection est pleinement intégrée dans le plan d’opérations par pays, le cadre de développement et d’assistance des Nations Unies (UNDAF), le plan commun d’intervention humanitaire de l’équipe de pays humanitaire le cas échéant, ainsi qu’avec la mise en œuvre du Pacte mondial sur les réfugiés et la stratégie triennale sur la réinstallation et les voies complémentaires.
  • Promouvoir les lois internationales, régionales et nationales pertinentes ainsi que la politique, les normes et les codes de conduite applicables de l’ONU / HCR et de l’IASC et veiller à ce que tous les secteurs et / ou regroupements d’opérations applicables s’acquittent de leurs responsabilités en matière d’intégration de la protection.
  • Promouvoir la mise en œuvre de la politique AGD, y compris les engagements mis à jour du HCR envers les femmes et les filles, et concevoir, exécuter et suivre des programmes sur une base AGD pour répondre aux besoins de protection identifiés.
  • Élaborer, mettre en œuvre et suivre des stratégies de protection à base communautaire et assurer l’application et l’intégration systématiques d’approches participatives et communautaires dans la planification, la programmation et les stratégies de protection et de solutions.
  • Soutenir la mise en place de systèmes de rétroaction et d’intervention et l’intégration des commentaires reçus des personnes relevant de la compétence du HCR dans la conception et l’adaptation des programmes.
  • Soutenir l’opération pour développer et mettre en œuvre une prévention, une identification et des réponses robustes à la fraude dans les processus et procédures de protection, y compris l’enregistrement, la DSR, la réinstallation et les voies complémentaires, garantissant l’intégrité des interventions dans toutes les activités de protection.
  • Aider la direction du HCR au niveau des pays à se conformer aux politiques et à l’engagement concernant les mesures de protection contre l’exploitation et les abus sexuels.
  • Superviser et gérer les cas de protection individuelle, y compris ceux sur la violence sexuelle et sexiste et la protection des enfants.
  • Fournir des conseils et des orientations juridiques sur les questions de protection aux interlocuteurs internes et externes; veiller à ce que l’assistance juridique soit accessible aux personnes relevant de sa compétence; assurer la liaison avec les autorités compétentes pour garantir la délivrance de documents personnels et autres documents pertinents aux personnes relevant de sa compétence (y compris les femmes et les autres personnes ayant besoin de documents d’état civil, en particulier les certificats de naissance).
  • En tant que point focal désigné pour la protection des données, aider le responsable du traitement à s’acquitter de ses responsabilités concernant la politique de protection des données (7.2 DPP).
  • Superviser et entreprendre l’éligibilité et la détermination du statut au sein de l’AoR en veillant au respect des normes procédurales du HCR et des principes de protection internationale.
  • Promouvoir et mettre en œuvre des stratégies et des mesures efficaces pour identifier, prévenir et réduire l’apatridie au sein de l’AoR.
  • Contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un plan d’éducation dans le cadre de la stratégie de protection au sein de l’AoR, le cas échéant.
  • Contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un plan de protection de l’enfance dans le cadre de la stratégie de protection au sein de l’AoR en s’assurant que les programmes utilisent une approche de systèmes de protection de l’enfance.
  • Surveiller et intervenir en cas de refoulement, d’expulsion et d’autres incidents de protection par le biais de relations de travail avec les gouvernements et d’autres partenaires.
  • Œuvrer à la sauvegarde des droits des personnes relevant de la compétence du HCR dans le contexte de mouvements mixtes, le cas échéant.
  • Coordonner la préparation, la mise en œuvre et la supervision des procédures opérationnelles normalisées (SOP) pour toutes les activités de protection / solutions.
  • Veiller à ce que des solutions durables par le biais du rapatriement librement consenti, de l’intégration locale et, le cas échéant, de la réinstallation et des voies complémentaires soient recherchées et fournies au plus grand nombre possible de personnes relevant de la compétence du HCR, notamment en entreprenant et / ou en supervisant les activités de réinstallation et des voies complémentaires.
  • Contribuer à la coordination de la conception, de la mise en œuvre et de l’évaluation des programmes liés à la protection avec les partenaires d’exécution et opérationnels.
  • Contribuer et faciliter un programme de plaidoyer basé sur les résultats à travers un processus de consultation avec les partenaires sectoriels et / ou de cluster.
  • Veiller à ce que le secteur ou le cluster de protection ait une composante de gestion de l’information efficace qui: fournit des données ventilées sur les populations préoccupantes et leurs problèmes; recherche, recueille et diffuse les informations et les bonnes pratiques de protection pertinentes pour améliorer la fourniture de la protection.
  • Renforcer la capacité de protection des gouvernements nationaux et locaux, des partenaires et de la société civile à assumer leurs responsabilités vis-à-vis de toutes les personnes relevant de la compétence du HCR grâce à la formation à la protection, à l’intégration et aux activités connexes.
  • Coordonner les initiatives de renforcement des capacités des communautés et des individus pour faire valoir leurs droits.
  • Conseiller et renforcer les autorités nationales, les institutions concernées et la société civile pour renforcer la législation et les procédures et mécanismes de détermination du statut.
  • Effectuer d’autres tâches connexes au besoin.

Pour les postes dans les bureaux

  • Aider le Bureau régional et les opérations nationales à refléter l’angle de protection et de solution à l’appui des personnes relevant de la compétence du HCR dans les processus régionaux.
  • Soutenir les opérations nationales dans le développement de stratégies pour construire et développer davantage les systèmes nationaux d’asile / DSR en vue d’assurer leur équité, leur efficacité, leur adaptabilité et leur intégrité, un environnement de protection favorable et des solutions.
  • Aider la direction du HCR aux niveaux régional et national à se conformer aux politiques et à l’engagement concernant les mesures de protection contre l’exploitation et les abus sexuels.
  • Soutenir les opérations dans les pays et s’assurer qu’elles atteignent leurs objectifs de parcours complémentaires et leurs quotas de réinstallation.
  • En étroite collaboration avec DIP, (a) contribuer à l’élaboration des antécédents et des positions normatives, politiques et juridiques générales, conformément aux politiques et normes mondiales de protection du HCR; b) contribuer à l’élaboration de stratégies aux niveaux régional et national sur l’utilisation du droit et des approches politiques, y compris l’engagement législatif et judiciaire et les mécanismes des Nations Unies relatifs aux droits de l’homme ¿et / ou régionaux ¿et d’autres cadres de protection, et les droits de l’homme intégrés normes dans les stratégies de protection et de plaidoyer; et c) soutenir la coordination et l’examen des rapports par pays du HCR aux mécanismes des droits de l’homme des Nations Unies.
  • S’engager dans les forums internationaux et régionaux pertinents et contribuer à forger des partenariats régionaux pour plaider en faveur des questions clés de protection et de mandat, et s’engager dans des questions transversales liées à la protection, y compris les mouvements mixtes, les déplacements internes et les réponses aux déplacements liés au changement climatique et aux catastrophes, comme ainsi que l’apatridie, en coopération avec DIP et, le cas échéant, RSD.


Formation minimale et expérience de travail professionnelle
Années d’expérience / Niveau de diplôme
Pour P3 / CNP – 6 ans d’expérience pertinente avec un diplôme de premier cycle; ou 5 ans d’expérience pertinente avec diplôme d’études supérieures; ou 4 ans d’expérience pertinente avec un doctorat

Domaines d’éducation
¿Droit,
¿Droit international , ¿Droit
international des réfugiés,
¿ Droit international des droits de l’homme,
¿Droit international humanitaire, Réfugiés et migrations forcées
¿Sciences politiques
ou autre domaine pertinent.


Programme d’apprentissage sur la protection des certificats et / ou licences
RSD – Programme d’apprentissage sur la réinstallation

Expérience de travail pertinente

Essentiel:

  • Minimum 4 ans d’expérience professionnelle pertinente dans le domaine de la protection des réfugiés, des déplacements internes, des droits de l’homme ou du droit international humanitaire, y compris une expérience de travail direct avec les bureaux extérieurs.
  • Bonne connaissance du droit international des réfugiés et des droits de l’homme et capacité d’appliquer les principes juridiques pertinents.
  • Excellente recherche juridique, compétences analytiques et rédaction.

Souhaitable:

  • Expérience variée sur le terrain.
  • Bonnes compétences informatiques, notamment en gestion de bases de données.

Compétences fonctionnelles
* Lignes directrices, normes et indicateurs liés à la protection;
* Droit international des réfugiés;
* Âge, genre et diversité (AGD);
Coordination de la violence sexuelle et basée sur le genre (SGBV) et gestion des projets;
Cadre de solutions complètes;
Doctrine / Normes des droits de l’homme
Droit international humanitaire;
Engagement judiciaire;
Protection et mouvements mixtes;
Déplacement interne;
Changement climatique et déplacements liés aux catastrophes; Responsabilité de la
protection communautaire
envers les personnes affectées

comment s’inscrire

Les candidats intéressés doivent soumettre leur candidature en ligne sur la page Carrières du HCR à l’ adresse https://www.unhcr.org/careers.html en cliquant sur « Postes vacants ».

Date de clôture des candidatures: 16 avril 2020 (minuit heure de Genève).

L’effectif du HCR se compose de nombreuses nationalités, cultures, langues et
opinions diverses Le HCR cherche à maintenir et à renforcer cette diversité pour garantir l’égalité des chances
ainsi qu’un environnement de travail inclusif pour l’ensemble de son personnel. Les candidatures sont
encouragées de tous les candidats qualifiés sans distinction de race, de couleur, de sexe, d’
origine nationale, d’âge, de religion, de handicap, d’orientation sexuelle et d’identité de genre.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.