Press "Enter" to skip to content

Emploi | Recrutement : Assistant au Bureau des Moyens de Subsistance et de l'Inclusion Economique

date cloture : 24/09/2021 à 17:00
villes : Kousseri
Categories : Economie, Finance
Expérience : - 1 an(s)

PARTAGER AVEC VOS PROCHES SUR :

Nomination temporaire
ID du poste : 29765

Lieu
Kousseri, CAMEROUN
Salaire Niveau
 
Difficulté Niveau
D
Famille Type de lieu Candidats éligibles
non familiaux Ce poste est ouvert aux candidats internes et externes. Procédures et éligibilité Les candidats intéressés doivent consulter l’Instruction administrative sur le recrutement et l’affectation du personnel recruté localement (RALS). Les candidats doivent être ressortissants de, et être recrutés localement dans le pays de leur emploi. Fonctions et qualifications Assistant Chargé des moyens de subsistance et de l’inclusion économique Cadre organisationnel et relations de travail


Le responsable adjoint des moyens de subsistance et de l’inclusion économique soutiendra la mise en œuvre de la vision stratégique pour aligner les efforts sur les moyens de subsistance et l’inclusion économique avec le Pacte mondial sur les réfugiés (GCR), qui souligne la nécessité de mobiliser des acteurs supplémentaires et d’adopter une approche globale de la société pour renforcer l’autosuffisance des réfugiés et aider à alléger la pression sur les pays d’accueil. La promotion de l’inclusion économique des réfugiés est un domaine de développement clé qui permettra d’atteindre ces objectifs et contribuera aux objectifs de développement durable de l’Agenda 2030.

Tirant parti de l’élan mondial croissant, le HCR s’efforce de traduire les objectifs du RME en résultats percutants pour les personnes relevant de sa compétence (PoC). Contribuant à ce déploiement mondial de la GCR, le Responsable adjoint des moyens de subsistance et de l’inclusion économique, avec l’appui de l’Unité des moyens de subsistance et de l’inclusion économique de la Division de la résilience et des solutions (DRS), contribue aux objectifs suivants :
      1) améliorer le l’environnement pour les réfugiés à travers le plaidoyer sur le droit au/au travail, l’accès aux
          opportunités économiques et aux services ;
      2) rechercher de nouveaux partenariats et renforcer les partenariats existants, notamment avec le secteur privé, les acteurs du développement, les institutions gouvernementales et
          les agences spécialisées pour faire progresser l’inclusion économique des réfugiés ; et
      3) améliorer les moyens de subsistance en cours et les programmes d’inclusion économique grâce à des approches fondées sur des preuves et axées sur le marché pour
          améliorer les résultats de l’inclusion économique.

Le responsable adjoint des moyens de subsistance et de l’inclusion économique doit être proactif, toujours à la recherche de nouvelles opportunités et convaincant pour mobiliser les donateurs et les nouveaux partenaires autour de nouveaux modèles d’intégration économique et sociale. Au sein du HCR, le responsable adjoint des moyens de subsistance et de l’inclusion économique travaillera sous la supervision du responsable des moyens de subsistance et en étroite collaboration avec des équipes multifonctionnelles sur des questions telles que, mais sans s’y limiter, la protection, l’éducation, l’argent, les partenariats, la recherche et l’analyse, la violence sexiste, les solutions, parcours complémentaires et plus encore. Il / elle soutiendra l’implication du bureau dans les moyens de subsistance et l’inclusion économique, en travaillant avec les parties prenantes externes concernées des ministères de tutelle, des acteurs du développement, du secteur privé, des agences des Nations Unies, des organisations internationales, des ONG, des instituts de recherche et des universités.
??
Tous les membres du personnel du HCR sont tenus de s’acquitter de leurs tâches, comme indiqué dans leur description de poste. Ils le font dans le cadre de leurs pouvoirs délégués, conformément au cadre réglementaire du HCR qui comprend la Charte des Nations Unies, le Statut et le Règlement du personnel des Nations Unies, les politiques et les instructions administratives du HCR ainsi que les cadres de responsabilité pertinents. En outre, les membres du personnel sont tenus de s’acquitter de leurs responsabilités d’une manière conforme aux compétences fondamentales, fonctionnelles, interfonctionnelles et de gestion et aux valeurs fondamentales du HCR que sont le professionnalisme, l’intégrité et le respect de la diversité.

Fonctions
– Explorer des partenariats pour faciliter l’inclusion économique des réfugiés, tels que les ministères de tutelle, le secteur privé et les acteurs du développement conformément aux politiques, priorités et stratégies du HCR au niveau mondial et national, en particulier le Pacte mondial sur les réfugiés. Cela comprend le plaidoyer auprès des prestataires de services des secteurs public et privé pour inclure les points de contact du HCR dans les services de soutien (développement des entreprises, micro-finance, formation, comptes d’épargne, réduction de la pauvreté et protection sociale, etc.).
– Travailler avec l’équipe multifonctionnelle, plus particulièrement avec l’Unité de protection, soutenir l’évaluation du cadre juridique du droit au travail et des droits au travail et recommander/mettre en œuvre des initiatives de plaidoyer et des réformes politiques pour améliorer l’inclusion économique du HCR PoC, droits et accès au travail.
– S’appuyer sur les bases de données du HCR pour soutenir le partage régulier d’informations et la coordination entre les différentes parties prenantes humanitaires, de développement et gouvernementales. Cela comprend le soutien à la mise en œuvre d’enquêtes de classement socioéconomique et de richesse en utilisant des stratégies communautaires pour éclairer le ciblage, le suivi et la facilitation des programmes de développement.
– Mener les évaluations nécessaires en collaboration avec les parties prenantes privées et publiques concernées, y compris des évaluations d’impact sur les économies locales et des enquêtes qui aident à identifier les opportunités d’investissement et de financement qui améliorent l’inclusion économique de la PoC du HCR.
– Dans le cas où le HCR met en œuvre des activités de subsistance spécifiques, travailler en étroite collaboration avec et fournir une assistance technique sur les interventions de subsistance pour aider à s’assurer qu’elles sont basées sur le marché, et que le rôle du HCR a été stratégiquement déterminé en tenant compte de son avantage comparatif vis-à-vis autres partenaires.
– Effectuer d’autres tâches connexes au besoin.

Qualifications minimales
Éducation et expérience professionnelle
Années d’expérience/niveau de diplôme
Pour P1/NOA – 1 an d’expérience pertinente avec un diplôme de premier cycle ; ou aucune expérience avec un diplôme d’études supérieures ; ou aucune expérience avec un doctorat

Domaine(s) d’éducation
Gestion d’entreprise, Économie du développement socio-économique/Économie internationale Développement rural Gestion financière
ou tout autre domaine pertinent.
(Les domaines d’études marqués d’un astérisque* sont essentiels)

Certificats et/ou licences
Non spécifié
(Les certificats et licences marqués d’un astérisque* sont essentiels)

Expérience professionnelle pertinente
Essentielle
Expérience dans la facilitation de l’inclusion économique des groupes vulnérables et marginalisés en collaboration avec des parties prenantes internes et externes, idéalement dans des contextes de terrain variés. Expérience de travail en partenariat avec le secteur privé, les ONG, les organisations des Nations Unies, les acteurs du développement et les autorités gouvernementales dans des sous-secteurs pertinents pour la programmation des moyens de subsistance, par exemple l’inclusion financière, l’emploi, l’entrepreneuriat, le développement du secteur privé, le développement économique local, la réduction de la pauvreté, l’agriculture, l’élevage , enseignement et formation professionnels et techniques, etc.

Souhaitable
Connaissance des derniers développements dans le secteur des moyens de subsistance, y compris les processus plus larges des Nations Unies sur les ODD et le Pacte mondial sur les réfugiés.

Compétences fonctionnelles
EX-Expérience avec les organisations inter/non gouvernementales (ONG/ONG)
LV-Moyens de subsistance et sous-secteurs (mise à niveau de la chaîne de valeur, microfinance, aide en espèces, etc.)
EX-Expérience sur le terrain
MG-Gestion de projet
MG-Planification stratégique
MS- Mise en réseau
MS-rédaction, documentation, présentation de données
(compétences fonctionnelles marquées d’un astérisque * sont indispensables)

Exigences linguistiques
pour les emplois professionnels et internationaux Field service: Connaissance des langues de travail de l’ anglais et l’ ONU de la station de service si pas l’ anglais.
Pour les emplois d’administrateur national : connaissance de l’anglais et de la langue de travail de l’ONU du lieu d’affectation, si ce n’est l’anglais et la langue locale.
Pour les emplois des services généraux : Connaissance de l’anglais et/ou de la langue de travail de l’ONU du lieu d’affectation si ce n’est l’anglais.



Tous les membres du personnel du HCR doivent, individuellement et collectivement, contribuer à un environnement de travail dans lequel chaque personne se sent en sécurité et habilitée à accomplir ses tâches. Cela inclut le fait de ne manifester aucune tolérance pour l’exploitation et les abus sexuels, le harcèlement, y compris le harcèlement sexuel, le sexisme, l’inégalité entre les sexes, la discrimination et l’abus de pouvoir.

En tant qu’individus et en tant que gestionnaires, tous doivent être proactifs pour prévenir et répondre aux comportements inappropriés, soutenir un dialogue continu sur ces questions et s’exprimer et rechercher des conseils et un soutien auprès des ressources pertinentes du HCR lorsque ces problèmes surviennent.

Il s’agit d’une description de poste standard pour tous les postes du HCR avec ce titre de poste et ce niveau. Le contexte opérationnel peut contenir des qualifications essentielles et/ou souhaitables supplémentaires liées à l’opération et/ou au poste spécifiques. Toutes ces exigences sont incorporées par référence dans la présente description de poste et seront prises en compte pour la présélection, la présélection et la sélection des candidats.
Exigences linguistiques Exigences
linguistiques

Bonne connaissance du français et de l’anglais.

La connaissance de la langue locale est un atout.
Informations supplémentaires
Veuillez noter que le HCR ne facture aucun frais à aucune étape de son processus de recrutement (candidature, entretien, réunion, voyage, traitement, formation ou tout autre frais).

Seuls les candidats présélectionnés seront invités à un entretien.
================================================== ================================================== ====
Voir ci-dessous pour le contexte opérationnel de cette position
======================================== ================================================== ===============
 
Contexte opérationnel

La Région de l’Extrême-nord abrite 561 480 PoCs soit 116 105 réfugiés nigérians (soit 67 353 réfugiés vivant au camp de Minawao et 48 752 réfugiés hors camp), 321 886 PDIs et 123 489 personnes retournées. Avant la crise de Boko Haram, l’Extrême-Nord était déjà la Région la plus pauvre du CAMEROUN, avec 74,3% de la population vivant sous le seuil de pauvreté (la moyenne nationale du taux de pauvreté étant de 34,5%). Mais la survenue du conflit entraînant la fermeture des frontières a affecté l’économie locale affaiblissant le tissu commercial local, en appauvrissant des milliers de commerçants qui dépendaient des échanges avec le NIGERIA et empirant la situation économique déjà précaire des habitants de cette région écologique fragile. En outre, bien que la Région regorge de nombreuses potentialités économiques, les variations des conditions climatiques ne favorisant pas un très bon développement des activités agricoles et d’élevage. La réduction du couvert végétal et l’assèchement des mares d’abreuvement, l’insuffisance des moyens de production notamment l’accès aux terres agricoles, la maîtrise de l’eau, le faible niveau de revenus des ménages limitant leur capacité d’entreprenariat , la faible offre de formations professionnelles/vocationnelles et le manque d’accès des POCS aux institutions de micro finance laissent le niveau d’autosuffisance des populations très faible, avec une rude concurrence autours des ressources disponibles.

La compétition autour des ressources naturelles ne se fait pas souvent sans conflit. Le 10 août 2021 dans la localité de Missiska, arrondissement de Logone Birni, la tension est montée après que les Mousgoum (pêcheurs et agriculteurs) étaient établis des canaux de pêche dans une mare utilisée par les Arabe Choa(eleveurs) pour paître leur bétail. Il s¿en est suivi une bagarre qui s¿est généralisée à coups de machettes, de bâtons et de flèches. L¿affrontement sanglant qui a ainsi opposé les deux communautés a engendré de vastes mouvements de populations et des besoins importants de protection et d¿assistance humanitaire. Près de 11000 camerounais aurait traversé le fleuve Logone pour s’installer dans la localité de Oundouma, au Tchad. En interne, 12559 personnes déplacées internes sont parties de 40 villages et installées dans les points de convergence de Logone Birni centre, Zimado et Kousseri. 35 villages arabes (87%), et 5 villages Mousgoum ont été ainsi vidées de leurs populations.

Aves les différents efforts des autorités pour ramener la sécurité et quiétude, les populations ont commencé les mouvements de retour dans les différentes localités. Il y a lieu dès lors de la paix à reconstituer les moyens de subsistance en vue d’une durable dans la localité.

C¿est dans ce cadre que le Livelihood Officer (NOA) sera essentiel à Kousséri pour opérationnaliser la vision stratégique visant à faciliter la reconstitution/réorganisation des moyens de subsistance des populations concernées. Il/elle favorise les opportunités de subsistance pour les populations susceptibles d’avoir une meilleure cartographie des potentialités en termes de production agricole, halieutiques, et d’élevage ainsi que d’autres activités de subsistance nécessaires. Il / elle interagira avec les parties prenantes, avec un mandat spécifique de réorganisation de la conduite des activités de subsistance, de manière à ce que les antagonismes évidents des deux groupes ne soient pas plus des sources de rancœurs permanents qui ont caractérisé les relations entre les deux groupes. Il/elle plaidera auprès des autorités nationales pour permettre une meilleure définition des couloirs de transhumance et leur respect, ainsi qu’une meilleure réorganisation des activités de pêche et d’aquaculture dans la zone. Il devra proposer et mettre en œuvre des techniques et technologies plus avancées de productions avec des rendements conséquents (étangs piscicoles, aires aménagées de pâturage, agroforesteries, etc.) afin de limiter les situations conflictuelles et renforcer la coexistence pacifique.   

En outre, il s’appuie sur les bases de données du HCR pour soutenir le partage régulier d’informations et la coordination entre les différentes parties prenantes humanitaires, de développement et gouvernementales. Cela comprend le soutien à la mise en œuvre d’enquêtes socio-économiques et de classement des richesses en utilisant des stratégies communautaires pour éclairer le ciblage, le suivi et la facilitation des programmes de développement.
Durée de la nomination
La durée de cette nomination temporaire est de 3 mois

Date de clôture: La date de clôture pour le dépôt des candidatures est le 24 septembre 2021

Toutes les candidatures doivent être soumises EN LIGNE sur : https://www.unhcr.org/afr/careers.html

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.